Archives de catégorie : Billets

Film Bébé Tigre de Cyprien Vial

Très beau film de Cyprien Vial qui raconte l’histoire de Many, arrivé en France seul à l’âge de 15 ans. Le film suggère bien les difficultés de beaucoup des jeunes migrants dans la situation de Many, notamment la pression pour gagner de l’argent et soutenir les proches restés au pays, situation incompatible avec un parcours institutionnel standardisé et non adaptable à cette contrainte. Le film montre bien aussi que, malgré sa condition de ‘mineur isolé étranger,’ Many est un adolescent comme tout autre adolescent et a besoin de s’amuser avec ses copains, de découvrir l’amour. On espère qu’il s’en sortira bien notre Many!

Rapport du Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe

Le Commissaire aux Droits de l’Homme du Conseil de l’Europe a publié la semaine dernière (17 février 2015) un rapport suite à sa visite en France en septembre 2014.

Le rapport consacre un chapitre à la situation des mineurs isolés étrangers (pages 20-23), notamment les problèmes liés aux procédures de détermination de l’âge, la prise en chrage et les privations de liberté de ces mineurs.

Le rapport est disponible sur le lien suivant: Rapport Commissaire DH CoE

Documentaire « Living undocumented » (Vivre sans papiers)

« Living undocumented » (Vivre sans papiers) est un documentaire de 17 minutes qui explore les conditions de vie de plusieurs jeunes migrants sans papiers aux EEUU en illustrant leur réalités, leurs défis et leurs opportunités dans le cadre de leurs études et au delà.  Il présente 6 DREAMers (en référence aux potentiels bénéficiaires de la Loi DREAM aux États Unis*) qui expriment les réalités et conséquences des politiques migratoires nord-américaines dans las vie des jeunes sans-papiers.

Continuer la lecture de Documentaire « Living undocumented » (Vivre sans papiers)

CEDH, Mohamad c.Grèce, 11 décembre 2014 (non encore définitif)

Par cet arrêt la Cour européenne vient de reconnaître la violation de trois dispositions de la Convention européenne par la Grèce (articles 3, 5 §1 et 13). Le requérant a d’abord été victime d’une erreur lors de son identification à l’entrée sur le territoire grec, le 15 novembre 2010. De ce fait, considéré comme majeur, il a été placé en rétention au poste-frontière de Soufli, connu pour des conditions particulièrement dures, comme en ont témoigné le Comité contre la torture, l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne, et le représentant du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Bien que le Conseil hellénique des réfugiés ait fait remarqué la minorité du requérant, une première fois, dès la semaine qui a suivi son arrestation en vue de son expulsion, celle-ci n’a été admise par les autorités que près d’un mois plus tard, lors d’une nouvelle intervention du Conseil hellénique. Le procureur, désigné alors comme tuteur légal, s’est abstenu de recourir contre la rétention qui s’est poursuivie. Aussi, Husein Mohamad est-il resté enfermé 6 mois dont près de la moitié avant d’atteindre la majorité. Cette affaire, dont les faits sont antérieurs à ceux qui avaient donné lieu à un arrêt Housein c.Grèce, rendu par la Cour européenne le 24 octobre 2013, ne peut que nourrir un certain pessimisme quant à l’évolution de la prise en charge des mineurs étrangers isolés entrant en Grèce. Dans un cas, comme dans l’autre un mineur, reconnu comme tel, a été maintenu en rétention plus d’un mois pour l’unique motif des conditions de son entrée sur le territoire grec.