OMM

Observatoire de la Migration de Mineurs- OMM

La migration vers l’espace européen de mineurs étrangers constitue un sujet porteur qui attire l’attention non seulement des universitaires mais aussi d’un grand nombre d’acteurs institutionnels et de professionnels de terrain ainsi que du grand public. Le laboratoire MIGRINTER- UMR 7301- devient aujourd’hui une référence académique au niveau européen dans l’étude de cette question, notamment suite à la coordination du projet européen PUCAFREU (Promouvoir l’accès aux droits fondamentaux des mineurs non accompagnés en Europe) exécuté dans 5 pays européens (France, Belgique, Espagne, Italie et Roumanie) entre février 2011 et avril 2013. Voir www.pucafreu.org

Le projet de création et lancement (à partir de janvier 2014) d’un Observatoire de la migration des mineurs (OMM) se situe dans une optique de continuité de ces travaux.

Trois axes de travail seront abordés: (1) Réalisation d’actions de recherche et de valorisation et de diffusion des recherches existantes sur le thème de la migration des mineurs; (2) Mise en œuvre d’actions de formation de professionnels travaillant avec cette population : juristes, psychologues, travailleurs sociaux, éducateurs, etc.) ; (3) Animation d’un réseau d’experts initialement à l’échelle européenne.

Le volet recherche prévoit la réalisation ou participation à des nouvelles actions de recherche, en principe au niveau européen, sur les aspects plus pertinents ou méconnus de cette forme de migration. Actuellement, un projet de recherche en partenariat avec l’Université de Primorska en Slovénie est en attente de financement et il existe aussi de contacts préliminaires avec l’Université d’Oxford au Royaume-Uni pour participer à une autre étude européenne sur le devenir des anciens mineurs migrants une fois devenus adultes. Parallèlement, l’OMM se constituera en tant qu’espace de diffusion et de valorisation de la recherche existante sur cette thématique.

En référence au volet formation, lors de différents manifestations scientifiques et d’autres événements de vulgarisation auxquels le laboratoire MIGRINTER a participé pendant les dernières années, on a pu constater qu’il existe une forte demande de formation de la part des acteurs de terrain (particulièrement des travailleurs sociaux et des éducateurs mais aussi de psychologues, sociologues et juristes) qui sont en contact habituel avec cette population. Ce besoin de formation porte tant sur les aspects juridiques spécifiques qui configurent le traitement des mineurs migrants à l’échelle internationale, européenne et nationale que sur d’autres aspects sociologiques, psychologiques et éducatifs (qui sont ces mineurs?, quel est leur parcours migratoire?, quels sont leurs besoins de protection et leurs nécessités spécifiques d’accompagnement éducatif ?, etc.).

Au mois d’octobre 2012, MIGRINTER a organisé l’acte de lancement de une Plateforme d’experts en matière de migration de mineurs- PEMM. L’objectif de cette Plateforme internationale et multidisciplinaire est de rassembler un groupe de personnes travaillant dans les sphères académique, institutionnelle ou associative avec deux objectifs de travail principaux : le partage d’information et l’organisation d’actions de sensibilisation et de plaidoyer.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.